La Civilisation Chinoise

Les premiers empereurs Chinois

Le premier empereur légendaire de la Chine est FOU-HI. Il avait une tête humaine avec des cornes de bœufs, mais un corps de serpent. Le deuxième empereur est CHEN-NONG, il possédait un corps humain mais une tête de bœuf. Il pratiquait la connaissance des vertus médicinales et est considéré comme le premier médecin. Le symbole du bœuf se retrouve dans d’autres civilisations (le sphinx en Egypte, le côté sacré de la vache en Inde…)

La médecine chinoise est connue (en occident) par l’acuponcture et le « taï-chi » pour la pratique de l’art des mouvements coordonnés et de la gestion énergétique du corps en lien avec le Kosmos.

L’acuponcture comme « points énergétiques » particuliers et localisés dans le corps, mais surtout, ces points sont liés de manière inattendue, avec certaines pathologies connues en occident. Le taï-chi est connu comme une pratique pour la « maîtrise de soi » par la gestion de l’énergie qui circule dans le corps. Le « chi » (prononcé khi) est l’énergie universelle en Chine comme l’est le « prana » en Inde. La médecine allopathique (occidentale) commence à reconnaître les liens, jadis énoncés, entre l’énergie pranique (où le chi), le système nerveux et le système endocrinien (reconnaissance de l’acupuncture en milieu hospitalier).

{reconnaissance des perturbateurs endocriniens en médecine}

Auteur de l’article : Patrice PORTEMANN