Effondrement de l’infini vers l’unité

Imaginons qu’une énergie tombe sur elle-même comme un effondrement, un Big-Bang, la mort d’une étoile ou le disque d’accrétion d’une planète naissante. Cette énergie sort de l’infini c’est à dire du Non-manifesté ou du Néant (Fiat Lux en théologie et monnaie Fiat en économie). Qu’énonce la théorie du Big-Bang si ce n’est l’émergence d’un rayonnement à 3 K, énergie issue d’une Singularité mathématique exprimée avec les Nombres imaginaires ? Du Rien au Tout qui n’est pas égal à la Somme de ses parties, l’infini n’est pas dénombrable mais il est comparable, dans une certaine mesure, entre lui-même et toutes ses différentiations…

Paradoxalement, il existe des petits et des grands infinis. Mais ils sont égaux ! Cantor démontre que la partie est égale au tout. Mathématiquement, la quantité (cardinal) d’un nombre et l’ordre (ordinal) d’un élément par rapport aux autres sont deux approches différentes.

Lire la suite Effondrement de l’infini vers l’unité

GAUSS Karl Friedrich (1777-1855)

Il travaille sur la théorie des incertitudes (1795), sur un magnétomètre pour la mesure des actions magnétiques (1838)… Il est reconnu comme le plus grand scientifique de tout les temps. Il invente le calcul sur « les objets abstraits » comme les lois de groupes commutatifs. Gauss fait complètement abstraction des objets et de la signification de leurs relations ; « il n’a qu’à énumérer les relations et les comparer entre elles. » (Werke).

Lire la suite GAUSS Karl Friedrich (1777-1855)

Marie-Gaëtane AGNESI (1718-1799)

Né à Milan, elle était l’ainée des 21 enfants de Dom Pierre Agnesi (possédant le fief royal de Monteveglia en Italie) issu d’une famille ayant fait fortune dans le commerce de la soie (Contrairement à ce qu’on lit un  peu partout, son père n’était pas professeur de mathématiques à Bologne). Agnesi est l’une des premières mathématiciennes européennes de l’ère moderne post renaissance.

Lire la suite Marie-Gaëtane AGNESI (1718-1799)

Biographies – Les Idées Scientifiques (1789-1964)

CAUCHY Augustin Louis (1789-1857)

Il étudie les mathématiques à l’école polytechnique et le géni civil à l’Ecole des ponts et chaussée. En mathématiques, ses travaux prolifiques représentent 789 parutions contenues en 27 volumes. Cauchy était un catholique acéré qui prônait des idées conservatrices, il possédait un caractère difficile voire dépressif.

Lire la suite Biographies – Les Idées Scientifiques (1789-1964)

Convergences Cosmologiques et Noologiques (III)

Cette IIIe partie est consacrée au corps humain, sa partie physique (cosmologie), énergétique (noologie) et au système endocrinien associé symboliquement aux centres du corps éthérique (chakras en Inde). L’éther des physiciens est autre chose, c’est la déformation progressive dans le temps de la compréhension conceptuelle du « 5e élément » (stupa en orient) créant l’unité du quaternaire physiquement manifesté (analyse symbolique). Il n’y a pas d’éther en physique car la théorie utilise seulement la mesure de la vitesse de la lumière, dans un sens ou dans l’autre, du mouvement de rotation de la Terre (Expérience de Morley-Michelson). Il faut engager un saut hardi pour se transporter sur l’autre rive. Le passage d’un bord à l’autre de la rivière change radicalement les perspectives d’une réalité duale (géodésiques imposées). Tout est symbole et le TOUT est plus que la somme de ses parties (Temple de Delphes). C’est ainsi, l’évolution de l’environnement (phénoménologie) est non linéaire et il faut l’accepter. Cette troisième partie du rapprochement entre la théosophie (noologie) et la science (cosmologie) permet d’aborder le corps humain, sa description holistique (sans préjugé d’orient, ni d’occident) et sa dynamique évolutive avec le temps qui n’est finalement qu’illusion dans les cycles infinis…

Lire la suite Convergences Cosmologiques et Noologiques (III)

Cryptos ₿/KASPA, Fiat €/$ et Machines Numériques

La cryptographie des données numériques est un codage appliqué à un flux d’informations. Ces données numériques subissent des algorithmes (voir Khwarizmi), ce sont des images, des textes, des monnaies… tout est possible mais elles sont encodées, sécurisées (ou pas), mais toujours cryptées/codées dans un langage informatique simple, axiomatique, consensuel et qui permet une gestion des machines en leur donnant toujours plus d’autonomie.

La machine remplace la loi, la machine n’est pas l’homme, la loi des algorithmes fabrique la machine. La cryptographie informatique permet d’imposer des lois (lecture/écriture) aux machines qui doivent s’exécuter en fournissant un travail et en consommant de l’énergie électrique. Le travail des machines est une réalité comme puissance mécanique depuis l’ère industrielle, mais le travail des machines actuelles est différent car l’Intelligence Artificielle (IA) accomplie des tâches exploitant une puissance mentale (noologie).

Lire la suite Cryptos ₿/KASPA, Fiat €/$ et Machines Numériques

Les Particules Élémentaires Cosmologiques et Noologiques

Les particules élémentaires sont les constituants de la matière. Les particules cosmologiques sont celles définies par le modèle standard en physique. Les particules noologiques sont définies en nombre et en structure dans la chimie théosophique. La physique (cosmologique) des particules présente les atomes avec un noyau (des nucléons) et une structure de couches électroniques qui s’empilent dans « un champ de forces ». La chimie théosophique (noologique) modélise les atomes par des assemblages de particules noologiques (des ANU) décrit géométriquement et dynamiquement dans un « champ de formes ».

Lire la suite Les Particules Élémentaires Cosmologiques et Noologiques

BROGLIE Louis (de) (1892-1987)

Enfant sociable et turbulent il s’oriente vers la littérature. Il passe une licence d’histoire. Il se dirige ensuite vers un diplôme d’étude sur la politique intérieure française au début du 18ième siècle. Mais sa pensée profonde subit une sorte de « révolution intérieure », en deux années, il passe ses trois certificats ès sciences et il commence à réfléchir sur la théorie du rayonnement.

« Révolution intérieure » ; Ces mots sont de son frère Maurice, professeur de Physique au Collège de France, membre de l’Académie des Sciences puis de l’Académie Française, il intègre la Royal Society en tant que membre étranger.

C’est toute la question d’opposition entre la théorie corpusculaire et la théorie ondulatoire, le point de vue de L. de Broglie oriente le débat vers une complémentarité des phénomènes observés. Opposition entre Fresnel et Newton, complémentarité voire « superposition des états d’onde » en mécanique quantique, la vision des physiciens qui regardent le monde va se « flouter »… Pourquoi a-t-on cette contradiction entre la théorie électromagnétique de la lumière (phénomènes ondulatoires) et les expériences qui en révèlent des anomalies (planck et les quanta de lumière, Bohr et les discontinuités quantiques dans l’atome) ?

Lire la suite BROGLIE Louis (de) (1892-1987)

Biographies – Thermodynamique

Nombreux sont les Bernouilli mais lui est un ancien, il était mathématicien, il établit les lois de l’hydrodynamique et la nouvelle théorie des eaux qui s’écoulent dans des canalisations et des expériences confirment les pressions exercées sur les parois par le courant d’eau. Des travaux portent également sur le mouvement des corps célestes, sur l’acoustique (vibrations et sons sur les lames élastiques, le son et le ton des tuyaux d’orgue, les vibrations des cordes…).

Les inventeurs développent :

des instruments pour mesurer la vitesse des eaux courantes et le sillage des bateaux ;

le calcul du rendement des machines mues par un courant ou une chute d’eau,

la théorie des pompes, des machines élévatoires à sceaux et les roues hydrauliques, la résistance des conduits (Bossut, d’Alembert et Condorcet)… les mouvements de l’eau dans les rivières, , les canaux, les conduites et les tuyaux, l’effet des écluses, puits et réservoirs, le choc de l’eau…

Lire la suite Biographies – Thermodynamique

AVOGADRO Amadeo (1776-1856)

Il nait à Turin le 9 juin, fils d’un magistrat, comte de Quaregno et Ceretta, il obtint sa licence en droit en 1795 puis le doctorat l’année suivante. Il commence par s’exercer comme avocat tout en se cultivant dans les disciplines scientifiques. Avogadro vivait dans une forme de simplicité (malgré son rang social) et de modestie, il mène une vie studieuse et sans histoire, ses œuvres révèlent la beauté de style d’un grand humaniste. Marié avec Félicita Mazze di Biella, ils ont eu six enfants.

Lire la suite AVOGADRO Amadeo (1776-1856)

Nouvelles Perspectives en Microchimie

La Chimie est une science expérimentale comme la Médecine qu’elle accompagne dans la précision descriptive des phénomènes quantitatifs. La médecine est plus qualitative, elle s’appuie sur la mesure, les multiples (constantes expérimentales), les formes descriptives (mathématiques) et les nouvelles interprétations (paradigme et épistémologie). Comme en Microphysique il y a un siècle pour changer la perception et la détermination d’une réalité complexe mais restant toujours dans une approche phénoménologique (expérimental) tout en étant probabiliste maintenant. La Microphysique (radioactive, quantique) est une approximation des prédictions, sur des phénomènes erratiques, mais harmonieux dans la statistique (Boltzmann, Bose-Einstein, Fermi…) comme l’est le mouvement brownien qui représente la danse du pollen à la surface d’un liquide. La Microchimie est une approche particulière de l’Histoire des Sciences dans ses fondements philosophiques pour assoir la nouvelle description de la Matière liée inexorablement avec les formes géométriques et les sons (vibrations). La science cosmologique (matière) peut s’appuyer sur la noologie (énergie) pour expliquer les phénomènes observés.

Lire la suite Nouvelles Perspectives en Microchimie

Convergences Cosmologiques et Noologiques (II)

D’un monde à l’autre, des cristaux de sel aux galaxies elliptiques, les assemblages géométriques dominent les structures de notre environnement terrestre et cosmique. Le sel de cuisine (NaCl) cristallise sous forme cubique centrée sachant que l’atome de clore (Z=17) est plus gros que le sodium (Z=11). Des milliards d’étoiles gravitent sur des ellipses pour former les galaxies. Une étoile est une boule d’atomes d’hydrogène (Z=1), c’est au cours de sa mort que l’étoile fabrique les atomes de sodium et de chlore.

Lire la suite Convergences Cosmologiques et Noologiques (II)

Convergences Cosmologiques et Noologiques (I)

La noologie (théosophie) concerne la Sagesse de Dieu et la Volonté divine invoquée par le Règne Humain depuis la nuit des temps (le Souffle du Logos). La Théosophie contemporaine débute avec les travaux d’Helena Petrovna Blavatsky à la fin du XIXe siècle. La Science rationnelle est riche en données expérimentales, elle cherche à expliquer les phénomènes manifestés sur notre plan physique en qui nous avons la vie, le mouvement et l’être c’est à dire relater notre présence sur Terre. Et les lois de la matière condensée ne sont pas les mêmes que celles concernant le plasma de notre étoile le Soleil. Car la science est aussi divergente dans certaines parties de ses connaissances (matière-énergie noire), voire paradoxale dans des expériences de pensée. La théosophie est une « philosophie expérimentale » plutôt qu’une science, la théosophie analyse l’énergie lorsque la science s’efforce de comprendre la matière.

Lire la suite Convergences Cosmologiques et Noologiques (I)

Oxygène (Z=8)

Peu importe qu’un anglais (Scheele en 1772) ou qu’un autre (Priestley en 1774) ait découvert le dioxygène (oxygène sous forme gazeuse), l’oxygène est appréhendé spontanément par la respiration des nouveaux-nés depuis la nuit des temps. L’atome d’oxygène est très important, dans le monde du vivant (gaz, respiration) mais également sous toute forme liquide pour mesurer l’acidité ou la basicité d’un milieu (H3O+ et OH) et l’oxygène est couplé à 2 atomes d’hydrogène pour donner la formule chimique de l’eau H20. Finalement, l’oxygène est au cœur de la matière condensée (solide) pour toutes transformations physico-chimiques des phénomènes de corrosion (oxydation) et de combustion.

Lire la suite Oxygène (Z=8)

KHWARIZMI (780-850)

Vers 780, Khwarizmi naquit dans la région du Khwaresm dans l’actuel Iran. En 813, le calife Ma’mun fonde la Maison de la Sagesse où Khwarizmi travaillera toute sa vie. Il commence à écrire son algèbre vers 820 et son œuvre la plus aboutie concerne l’utilisation du système de numération positionnel tel que nous l’utilisons aujourd’hui. D’origine indienne, les nouveaux nombres remplacèrent les systèmes grec et romain et même le système alphanumérique arabe.

Lire la suite KHWARIZMI (780-850)

La Spectroscopie

Une vérité n’est certaine que sur un plan relatif à l’ensemble du système considéré. Il existe toujours des niveaux de perception et des cadres ou des contextes que l’on suit pour se conformer à une certaine approche épistémologique des faits analysés. De l’analyse physique des faits, émerge la preuve de l’expérience traduite en valeurs numériques qui permettent d’ajuster un certain modèle prédictif dans un langage mathématique. La spectroscopie révèle un monde subatomique régit par des lois différentes du monde physique. La spectroscopie est le modèle par excellence de l’expérience qui permet de voir autrement. De la spectroscopie à la géométrie non commutative, l’histoire est longue puisqu’elle sillonne les deux siècles précédents mais elle est intéressante car l’expérience est à la frontière de deux mondes.

Lire la suite La Spectroscopie

Biographies – Lumière

La nature de la lumière est une question primordiale, en science et en philosophie. Dans l’évolution des civilisations humaines, depuis toujours, la lumière est au cœur des structures de la pensée philosophique, au centre des rituels religieux et la lumière reste encore de nos jours un concept insaisissable pour les modèles mathématiques. Feynman disait que la nature de la lumière dépend de la manière dont-on l’interroge.

Lire la suite Biographies – Lumière

François ARAGO (1786-1853)

Il est né Estagel, dans un petit village proche de Perpignan (Catalan un jour, troubadour pour toujours) dans lequel il intègre le lycée public qui porte maintenant son nom.

Le 26 juillet 1830, après la mort de Fresnel, Arago fait son éloge à l’Académie des Sciences en précisant les différences perçues entre les deux théories de la lumière à l’époque, la théorie corpusculaire et la théorie ondulatoire.

Après avoir étudié les propriétés des rayons lumineux, Arago se demande comment exprimer la nature de la lumière sachant que cette question a donné lieu à de « vifs débats » parmi les hommes.

Lire la suite François ARAGO (1786-1853)

Thomas YOUNG (1773-1829)

Homme de science et de philosophie. Enfant précoce (il savait lire à deux ans), à 15 ans il maîtrisait parfaitement les mathématiques, le grec, le latin et un peu l’hébreu. A 20 ans, il commence ses études de médecine et il avait ajouté à son bagage intellectuel les œuvres de Newton, Lavoisier et la grammaire du chaldéen, du syrien, du perse et les classiques italiens et français.

Lire la suite Thomas YOUNG (1773-1829)

La Constante ALPHA de Structure fine

La constante de structure fine en physique renferme une intrication à démêler. C’est aussi une question de non-séparabilité quantique pour rendre hommage (05/10/2022) à Alain Aspect, prix Nobel de physique. Ce phénomène d’intrication quantique pose un problème philosophique avec l’interprétation sensorielle et cognitive du monde qui nous entoure. Tout ceci est très paradoxal, les notions d’espace et de temps n’existent pas dans ce contexte et dans l’interprétation des faits expérimentaux (intrication).

Lire la suite La Constante ALPHA de Structure fine

Le Monde Occidental

L’histoire de notre planète est jalonnée de phases évolutives (conjointes et disjointes) qui se succèdent dans tous les règnes de la nature (humain, animal, végétal et minéral). Même les cailloux changent, on constate les différences (couleur, densité, forme…) mais aussi atomique (structure et stabilité) puisque « l’évolution maximale » d’un élément du règne minéral revèle la transformation de sa masse en énergie (lumineuse) de manière spontanée dans les minerais radioactifs. Qu’il s’agisse de l’humanité ou des autres règnes de la nature, l’évolution des systèmes (sur Terre) est généralisée au Tout et à Chacun.

Lire la suite Le Monde Occidental

Le Cadre Épistémologique

La prise de décision suppose une vision claire de la situation et une méthodologie/procédure de sa mise en application. Je préfère l’idée de « méthodologie » car c’est plus souple avec les degrés de liberté (mécanique du solide). La « procédure » est trop systématique et restreint le champ des possibles à l’action. La stratégie intégrale concerne l’anticipation possible d’un ou de plusieurs évènements sur n’importe quel plans de la réalité visible et invisible. Pour anticiper un évènement, il faut cerner le problème et l’isolé (sans trop) pour le définir et le circonscrire. A cela s’ajoute les « limites floues » du système avec son environnement (univers) et les modèles de pensées scientifiques et philosophiques qui vont avec.

Lire la suite Le Cadre Épistémologique

DYNASTIE d’HAMMOURABI, Babylone (-1792)

D’origine amorrhéenne (bédouins nomades à l’ouest de la Babylonie), Hammourabi signifie « le Dieu Hammou guérit », c’est le sixième roi de cette lignée particulière dans un contexte qui, après la chute de la dynastie d’Our, se devait d’être exemplaire. En effet son règne fut de longue durée (43 ans) de -1792 à -1750 et pendant la deuxième année de celui-ci, il établit la « rectitude » qui, dans le contexte européen actuel prend tout son sens, rectitude qui était destinée à résorber les dettes contractées sous le règne précédent aussi bien par l’état que les particuliers.

Lire la suite DYNASTIE d’HAMMOURABI, Babylone (-1792)

Le Nouvel Ordre Mondial (2/2)

Le monde géopolitique n’est plus bipolaire mais multipolaire, la Terre engendre la diversité en toute chose, dans la nature et dans le règne humain, car la Terre n’est qu’une petite planète dans le système solaire identique à tant d’autres dans notre galaxie. La civilisation humaine (occidentale) perd le sens des choses et des proportions pour s’oublier dans les méandres de la pensée par dichotomie (réductionnisme), par séparation des éléments pour mieux les cerner tout en perdant la vision globale des interactions ignorées et bien plus vitales pour le commun des mortels. L’occident est corrompu par le pouvoir politico-financier, les mensonges sont généralisés, les médias sous cloche et la censure des libres penseurs une pratique quotidienne. L’occident se meurt et l’élite va nous conduire à la guerre. Sans vergogne, ils ne peuvent admettre l’échec de leur politique injuste depuis plus de 50 ans. Comment en sommes-nous arriver là ?

Lire la suite Le Nouvel Ordre Mondial (2/2)

Détournement de Fond Public dans l’Enseignement Catholique

Je viens de passer 20 ans dans l’enseignement privé (catholique) en tant que prof (maths-sciences) et adjoint de direction quelques années. Et depuis 1994, au sein de l’Éducation Nationale (public) j’ai œuvré. L’expérience est longue mais agréable et riche en acquisition, connaissance et reconnaissance. C’est un métier, l’éducation est subtile et les belles théories s’expérimentent pour être correctement assimilées. L’éducation est un art en fait pour la créativité nécessaire, la technique maîtrisée et la vocation assumée. C’est dur, le métier, le rythme basé sur la tension nerveuse et les yeux rivés comme au théâtre, le prof est un metteur en scène et les acteurs sont des élèves, des apprenants, des scolaires, des étudiants ou des humains c’est pareil au final. On apprend aux autres et toujours sur soi dans le monde éducatif, c’est un miroir permettant de constater l’asymétrie et la chiralité.

Lire la suite Détournement de Fond Public dans l’Enseignement Catholique

Apocalypse de Jean

Dernier texte de la Bible, il s’agit d’un mythe symbolique, apocalyptique dans le sens de révélation puisqu’il n’y a que des descriptions oniriques, des visions… Un récit dans l’imaginaire des symboles, des bêtes, des catastrophes, de la civilisation humaine et ses turpitudes/aventures qui perdurent dans l’élan inévitable qui conduira au chaos, car les raisins sont mûrs, les vendanges représentent les « sentences » du Jugement Dernier. J’ai écris le texte ci-dessous (pdf) il y a 14 ans (tempérance), il s’agit de correspondances, d’interprétations symboliques d’Orient et d’Occident pour essayer de déchiffrer ce récit de l’Apocalypse biblique qu’est pour le moins surprenant. J’ai essayé de garder l’écoulement fluide d’un langage oral près du feu comme pratiqué dans l’ancienne tradition orale.

Lire la suite Apocalypse de Jean

William CROOKES (1832-1919)

Il est né à Londres en 1832. Physicien, chimiste et météorologue du Collège Royal de la Chimie. il se distingue dans l’analyse spectrale et il découvre le thallium en 1861. William Crookes a étudié la physique moléculaire en atmosphère raréfié, la viscosité, la conductibilité calorique (1874-1881), la matière radiante et il invente un radiomètre. Il a émis l’idée que les rayons cathodiques sont des particules électrifiées négativement ce qu’a confirmé Jean Perrin. William Crookes devient président de la Société psychique et a publié la revue Chemical News. Il a été membre de la Société Théosophique de H.P. Blavatsky et membre de l’ordre Hermétique de la Golden Dawn.

Lire la suite William CROOKES (1832-1919)

Index Kosmos

L’Univers

Mathématiques

Epistémê

Index Civilisations

Animisme

Mentalisme

Géopolitik

Index Biographies

-5000

+500

+1789

Le Nouvel Ordre Mondial (1/2)

La Terre est une planète tellurique composée d’eau et de vies multiples qui évoluent par interdépendance au sein d’une biosphère très limitée en volume pour notre espace disponible en manifestation. La Vie touche aussi la conscience humaine comme d’autres formes de vie par une expression de « conscience relative » au sein du règne minéral, végétal et animal.

  • Préceptes Théosophiques
  • Mondialistes et Souverainistes
  • Le Bien et les intentions planétaires
Lire la suite Le Nouvel Ordre Mondial (1/2)

CLAUSIUS Rudolf (1822-1888)

Il était professeur à l’École supérieure technique de Zurich en 1855 et il eut Roentgen dans son cours sur la théorie de la chaleur, l’élasticité et les vibrations élastiques. Après les travaux de Joule l’idée est répandue que la chaleur n’est pas de la matière…

Clausius développe le principe de Carnot en supposant que la production d’un travail mécanique exige non pas une modification de la répartition de la chaleur (du corps chaud vers le corps froid) mais une dépense de chaleur[1] (point d’appui sur l’équivalent mécanique de la chaleur de Mayer). Depuis 1800 on s’opposait à la perception phlogistique de la chaleur (avec l’idée d’un mouvement de particules).

Mais Clausius exprime avec la notion de différentielle « l’état de fait » des transformations thermodynamiques.

Lire la suite CLAUSIUS Rudolf (1822-1888)

Primum non nocere

Illustration Hippocrate

Professeur Jean Gabriel Balique
Membre de l’Académie Nationale de Chirurgie
jgbalique@gmail.com

À propos du projet d’obligation vaccinale
Lettre ouverte Le 2 octobre 2021

Mesdames les Sénatrices, Messieurs les Sénateurs,
Mesdames les Députées, Messieurs les Députés,

Au moment où vous allez discuter de l’obligation vaccinale, il est de mon devoir en tant que médecin, père et grand-père, de vous alerter sur la catastrophe sanitaire qui se déroule sous nos yeux, à l’ombre des autorités de tutelle. Je précise d’emblée que je ne suis ni complotiste ni anti-vaccins (je me fais régulièrement vacciner contre la grippe et je n’ai pas des a priori envers les vaccins «classiques » rendus obligatoires dans notre pays).

Lire la suite Primum non nocere

Transformations du Lycée Professionnel

La formation professionnelle (bac pro) associe des périodes de formation (22 semaines) en milieu professionnel sur 3 ans. Dans ce cadre, l’enseignant général est au service des compétences à acquérir dans le domaine de spécialité choisie, l’enseignant structure sa pédagogie, les thèmes choisis et les problématiques posées en fonction de la formation professionnelle reçue par les élèves. Le baccalauréat professionnel est un diplôme de l’Education nationale certifiant des compétences pour occuper des emplois de niveau IV dans des métiers bien identifiés. La formation est à la fois générale et professionnelle.

Lire la suite Transformations du Lycée Professionnel

Des techniques et des civilisations