Menu Fermer

L’Internet du Futur

Le web 3.0 est nommé ainsi par Dr Gavin Wood (co-fondateur d’Etherum) depuis 2014. Gavin a inventé certains composants fondamentaux de l’industrie de la blockchain notamment Solidity, Proof-of-Authority consensus et Whisper. Il dirige actuellement l’innovation sur Substrate et Polkadot. Le web 3.0 (Polkadot) permettra à un site web complètement décentralisé de donner le contrôle aux utilisateurs. C’est très important dans le contexte actuel de crise sanitaire pour asseoir, dans le futur, le « cul de la société mondiale » sur la chaise indépendante des citoyens dans le monde. Il faut comprendre ce qui se joue là, c’est la décentralisation des systèmes informatiques (échange de données) pour supporter l’échange des « jetons-monnaies » et des « données arbitraires-web 3.0 » à travers des blockchains sans être dépendant des serveurs dominants (GAFAM, serveurs étatiques, serveurs privé…) qui distribuent les données et en donnent accès (autorisation contrôlée).

  1. Basculement des protocoles d’échange de données
  2. Basculement monnaie fiduciaire/numérique (cryptos)

Basculement des protocoles d’échange de données

Polkadot

Source : https://polkadot.network/

Polkadot est un environnement d’application multi-chaînes avec possibilités de registre et de calculs inter-chaînes. Polkadot peut transférer ces données à travers des blockchains publiques, ouvertes et sans autorisation ainsi que des blockchains privés et autorisés. Par exemple : une chaîne privée de dossiers académiques et autorisée d’une école pourrait envoyer une preuve à un contrat intelligent de vérification des diplômes sur une chaîne publique. Ce genre d’interaction inter-chaînes public-privé permettra d’accentuer la transparence dans notre société.

Polkadot est un réseau de blockchains hétérogènes (parachains et parathreads). Ces chaînes se connectent et sont sécurisées par la chaîne de relais Polkadot. Ils peuvent également se connecter à des réseaux externes via des ponts.

Qu’est-ce qu’une blockchain ?

C’est une suite de caractères, une chaînes de blocs encapsulés et sécurisés. Par analogie, Internet aussi est un protocole d’échange de données (caractères, blocs…) entre des serveurs « sécurisés » et des comptes clients. La différence est de taille cependant entre un réseau de blockchains hétérogènes et Internet contrôlé par des serveurs dominants et centralisés (GAFAM, Banques, Etats…) et la décohérence nécessaire pour s’extraire (les citoyens dans le monde) des collusions politico-financières à l’ancienne.

Avantages de Polkadot

  • Traitement de transactions en parallèle : Les parachains permettent aux blokchains (privé ou public) d’avoir des caractéristiques spécialisées pour leur cas d’utilisation et la capacité de contrôler leur propre gouvernance.
  • Technologie révolutionnaire : résolution de nombreux problèmes
  • Un meilleur modèle de sécurité : Mutualisation des blockchains sécurisés, agrégation globale et appliquée à tous.
  • Gouvernance en chaîne transparente : Le développement du protocole ne s’arrête jamais, processus clair et mécanisme de gouvernance sophistiqué pour établir un processus transparent. Les jetons DOT participent aux décisions de gouvernance (dépôt de propositions, vote et créations de liens… Les parachains sont libres de concevoir leurs propres mécanismes sans affecter les autres parachains.
  • GRANPA : un algorithme de consensus fiable
  • Feuille de route : Fournir une plateforme plus robuste en matière de sécurité, d’évolutivité, d’interopérabilité et d’innovation.

Basculement monnaie fiduciaire/numérique (cryptos)

Crise financière (2008) et crise sanitaire (2020)

La première crypto monnaie (Bitcoin) a été programmée (Satochi Nakamoto)) pour contrecarrer, de manière ironico-pertinente, l’aberration de la crise financière de 2008. Déjà +12 ans et les remèdes annoncés (les paradis fiscaux, la décohérence de l’économie et des finances…) par les responsables politiques ne sont que du vent comme leurs annonces de la COP21. L’état français a été condamné pour cela (préjudice écologique). Et la suite des condamnations va suivre car ils ont joué la même musique avec la crise sanitaire. Utilisant l’abstraction des données pour comparer (par analogies) la crise financière (2008) et la crise sanitaire (2020), c’est évident, les états occidentaux sont pervertis. Ils ont perdu la tête, en économie, en écologie, en géopolitique, en ingénierie sociale… Il y a quelque jours à peine, la justice Italienne a considéré que les masques (pour les mineurs) à l’école ne sont pas obligatoires contrairement aux directives étatiques. Il faut sentir le vent tourner et les parfums enivrants du changement. Des procès, en Allemagne, contre le test PCR et son encenseur et il devra se justifier devant les hautes cours de justice. France, Italie, Allemagne,… , les états sont condamnés ou ils vont l’être !

Exemple avec Etherum

J’ai misé 50€ sur Ethérum il y a un an pour en posséder 40% de la valeur du jeton. Cette nuit, je n’avais plus souvenir d’avoir verrouillé un « Take Profit » qui vend à 1000% d’augmentation (c’était un ordre en fait et pas un investissement). De février 2020 à février 2021, de 50€ à 500€ la valeur est passés en constatant (étonné) la progression d’Etherum. Sur la même période, imaginons d’avoir investi 1000€ sur le bitcoin, la valeur serait de 5000 € c’est à dire un (x5). Pour éthérum, la valeur a pris (x10), la progression est bien meilleure (que le bitcoin) et elle révèle les changements des civilisations contemporaines, la décentralisation des systèmes informatiques et le pari de faire bifurquer l’argent fiduciaire des banques centralisées vers les blockchains des cryptos monnaies que l’on peut miner ou pas, maintenant, comme tous autres relations inter-chaînes avec l’évolution des protocoles d’échange de données à venir pour en structurer le futur Internet, le web 3.0.

Si l’on compare (par an) les 1000% d’augmentation du jeton Etherum avec les 0,5% du livret A, je me marre. Et en plus, les responsables politiques supputent à demi mots que l’épargne des français peut et/ou doit être taxé pour éponger la dette du COVID et effacer l’écriture comptable de leur mauvaise gestion de la crise. Attitude cynique messieurs et mesdames les gouvernant.e.s, vous êtes démasqué.e.s.

La politique, l’argent et les puissants

Alors bien sûr, l’intelligence des gouvernant.e.s est supérieure à la notre, ils ont fait des études poussés et les réseaux qu’ils côtoient sont puissants. Il y a les réseaux influents (humains) et les réseaux d’échanges libres qui se mettent en place pour la future plateforme Internet, pour les échanges de monnaie physiques et locales, pour la décentralisation des systèmes informatiques, pour les associations indépendantes de régulation des états, les RIC… Et on verra la « tronche des dirigeant.e.s » lorsqu’ils prendront conscience que les ficelles qu’ils tirent sont cassées par le peuple souverain dans le monde.

Cher.e.s Gouvernant.e.s, si vous n’avez pas réussi à équilibrer le monde (climatique, économique, sociologique…), les inter-chaînes du futur de l’Internet web 3.0 le feront, en vous ôtant la gestion du Système par le basculement de ses masses monétaires vers la décentralisation des blockchains et des nouveaux contrats d’échange. Vous comprenez maintenant ?

%d blogueurs aiment cette page :