Histoire des Sciences

L'enseignement des sciences replacé dans un contexte socio-philosophique...

Actualités

Histoire des Sciences, des Techniques
et des Civilisations

Accueil >

 

 

Recherche Chronologique

L'histoire des sciences, des techniques et des civilisations c'est l'histoire de l'humanité racontée par elle-même dans les limites infranchissables d'une phénoménologie vécue. De cette expérience humaine résulte le savoir commun à tous, la connaissance émergente par l'association unique de notre pensée et de l'environnement naturel.

 

Les Civilisations Reculées

civilisation reculéesUne période aux parfums d'animisme et autres invocations shamaniques qui nous invitent à imaginer des correspondances sociologiques pour raconter l'histoire de ces civilisations reculées : De 400.000 ans à 2000 ans avant notre ère.

En tous lieux du globe terrestre, l'humanité s'est développée en communautés de plus en plus grandes. Jusqu'à 40.000 habitants il y a 5000 ans dans la vallée de l'Indus. La pensée des anciens est si éloignée de notre conception qu'il s'agit plus de la cerner par une approche phénoménologique des communautés vivantes au sein même de la nature que de l'envisager d'un point de vue théorique (épistémologiquement viable à un certain moment). Les dernières civilisations reculées, donc les plus récentes, nous ont légué l'idée d'une structure sociale bâtie sur de grands centres urbains pour organiser la communauté humaine. Ce modèle trouve ses limites à l'heure actuelle, soit plus de 5 millénaires après...

  1. recherhce astre

    Des Grecs aux Arabes

Grecs ArabesLes grecs héritent d'un savoir culturel immense issu de la vallée de l'Indus, de la Perse et des plaines mésopotamiennes.

C'est surtout Pythagore qui développe la méthode scientifique et Euclide qui compile la méthode axiomatique. Aristote limite la pensée aux 5 sens humains qui nous ouvrent au monde phénoménologique et donc à la science épistémologiquement formelle. En passant par les scholastiques, elle se termine avec le positivisme sur les ruines de l'ancienne pensée rationnaliste.

 

Sur les côtes de la Ionie, les grecs proposent un nouveau modèle de la pensée et de la société comme en d'autres lieux, à la même époque (-400 ans environ), Bouddha, Lao Tseu et Confucius réforment la culture orientale.

Il faut attendre plus de 1000 ans pour voir émerger un nouveau centre de culture flamboyante au coeur de la civilisation Arabe. Jusqu'à la renaissance européenne, les Arabes étendent leur empire et organisent les cités animées par une soif inssatiable de connaissance. Les Arabes traduisent, vérifient et optimisent des quantités d'ouvrages traitant de philosophie, de science, de mathématique, d'astronomie, de médecine, de théologie, ..., pour préparer la véritable émergence des sciences fondamentales au sein de l'inculte société européenne qui, finalement, sortira de sa torpeur grace au savoir des Arabes.

 

Les Sciences Rationnelles

Sciences RationnellesTransitant par les Pyrénées, le savoir pénètre en France et il s'installe à Narbone pour y créer un nouveau centre de culture rayonnante (vers le XIIe siècle). C'est le savoir cultivé par les Arabes, les traductions qu'ils ont eu le courage de faire et de conserver pour nous les transmettre et valoriser l'héritage des grecs et autres ioniens. L'atomistique est un exemple comme l'est l'héliocentrisme, mais au début du XXe siècle, les théories novatrices de la science fondamentale ouvrent un champ de perception encore inconnu : celui de l'acceptation des imperfections (incertitrude et incomplétude). Mais le XXe siècle connait également deux guerres mondiales, l'utilisation de l'énergie radioactive pour soigner les blessés au cours de la première et les horreurs de l'énergie nucléaire pour tuer pendant la deuxième guerre.

 

La vie est étonnante non ? Tant de progrès technologiques et théoriques au cours du XXe siècle et tant de souffrances endurées... A partir du Moyen-Âge, l'Europe respire un vent nouveau venu d'orient, l'amertume accumulée en tête des penseurs limités par la théologie chrétienne en Europe et le développement des mathématiques faisant suite aux traductions des Arabes permettent de réfléchir à l'harmonie, à la beauté et à la vérité selon les nombres.

Sur des considérations abstraites cherchant à modéliser une courbe par la variation d'une droite (de son coefficient directeur), Isaac Newton de nationalité anglaise, alchimiste et scientifique, philosophe arianiste et grand génie des mathématiques, autant de qualité qui lui permette d'exprimer la vitesse d'un objet comme étant la variation de la position de ce même corps et il décrit ainsi la trajectoire des objets en mouvements, la chute d'une pomme jusqu'aux rotations elliptiques des planètes. De là émerge la modélisation mathématique des phénomènes naturels jusqu'à la dématérialisation actuelle de l'information et des valeurs monétaires contrôlées par des algorithmes écrit en langage machine.

 

Les Sciences Numériques

Sciences NumériquesSi l'histoire des sciences débute par l'émergence de plusieurs civilisations reculées, elle se termine aujourd'hui c'est à dire à notre époque, celle que nous vivons tous ensemble et pourtant si seul parfois dans cette société moderne. En ce début de janvier 2015, c'est maintenant le futur qui nous dira comment va évoluer l'histoire des sciences, des techniques et des civilisations. Je compte en suivre et en commenter l'évolution sur de nombreuses années.

 

Pour la science future, on peut l'imaginer aisément comme devenant très technologique, comme une vision structurée par la robotique de plus en plus en interaction avec la physiologie humaine pour en prolonger, par nécessité, ses capacités. Des civilisations passées, il en reste Une, la mondialisation en cours va poursuivrent ses effets pour harmoniser (ou pas) la communauté humaine au sein de l'unique civilisation du IIIe millénaire. C'est déjà le cas non ?

L'information n'est-elle pas uniformisée à l'échelle planétaire ? Et la finance ? Le système des poids et des mesures ? Les découvertes scientifiques ? Les progrès technologiques ? Toutes les commmunautés issues des anciennes civilisations de l'est, de l'ouest, du sud et du nord, toutes les peuplades sur Terre subissent maintenant le même contexte sociologique, d'origines différentes, les coutumes et autres traditions qui divergent mais dans l'unité (relative) d'une mondialisation informatisée.

La civilisation du IIIe millénaire commence avec l'utilisation massive des technologies informatiques au début des années 1980. A-t'on suffisamment réfléchit à cela ? Peut-on anticiper les conséquences d'une utilisation en masse de la technologie numérique et de l'information dématérialisée ? Le monde actuel subit une transition fondamentale de son mode d'expression, depuis plus de 100.000 ans, l'évolution de la pensée humaine est une longue route et c'est maintenant qu'elle bifurque vers des horizons inconnus. Par contre, la nature de la pensée humaine ne pourra pas persister dans cette idée que l'humanité doit être dirigée par des mesures issues uniquement des variables économiques au détriment du coeur humain et du respect élémentaire de la biosphère. Cette période traitera donc de la science moderne comme du principe d'incertitude, de ses applications, du théorème d'incomplétude, du codage informatique et des implications sociologiques caractérisées par les choix philosophiques (politiques et financiers) que tous les citoyens dans le monde devront vivre ou subir.

 

Recherche Thématique

Une approche de l'histoire des sciences avec des thèmes transversaux pour approfondir des concepts et structurer les informations.

 

Kosmos

grandvilleLe kosmos est un terme originaire de la grèce antique qui reflète l'ordre et la beauté de l'univers. Avant toute chose, le ciel étoilé est l'emblème philosophique de l'harmonie, symbole de la musique des sphères célestes et compagnon fidèle des penseurs de tous les temps. L'ordre dans l'Univers est une théorie complète de la structure numérique du réel calquée sur l'harmonie et la théorie de la musique. On attribue à Pythagore la paternité du mot kosmos, c'est également lui qui, pour désigner la quête de la sagesse, a été le premier a employé le mot de philosophie.

 

Mathématiques

Tout le monde connaît les maths sans vraiment les maîtriser. Peut-on déterminer la mesure précise du monde ? L'évolution des mathématiques suit la progression audacieuse de la pensée humaine qui découvre les nombres et les relations qui existent entre eux. Jamblique disait : "Quant aux nombres, certains pythagoriciens en font en un mot la structure harmonique de l'âme". En fait, les nombres sont suffisamment abstraits pour unifier l'arithmétique, la géométrie et la physique en vue d'établir des correspondances basées sur 10 paires d'opposées qui, selon les pythagoriciens, représentent leur matrice symbolique.

 

Sciences

Les sciences structurent la pensée humaine par le cadre des phénomènes et les couleurs du noumène, comme un tableau, les sciences dépeignent le monde. Le monde est ce qu'il est ! Le scientifique cherche à modélier l'univers pour mieux le cerner. Mais le peut-il vraiment ? Prise de conscience et imagination sont nécessaires pour en décoder les rouages. Les accords musicaux sont réductibles à des nombres parfaitement mesurables et vérifiables selon la longueur et la tension d'une corde déplacée de sa position d'équilibre pour vibrer. Maestro, Musique !

 

Extrait sonore : SAKLIKENT - HIDDEN CITY (Turquie) ; Ali Akaçça - çag Erçag - Burak Canözer

 

Techniques

 

araignée

Voir des animaux dans le ciel étoilé, appréhender quantitativement les rondes planétaires ou modéliser statistiquement la distribution des particules gazeuses dans un système c'est bien pour contribuer au développement du savoir mais ce n'est rien sans les applications connexes.

 

Les araignées ont contruit les premiers ponts suspendus et elles ont élevé les premiers dômes. La techni-citée acquise par l'humanité est une science d'observation, la technologie est la concrétisation/réalisation d'une conception modélisée et calquée sur la nature.

 

Depuis toujours les techniques sont développées par les artisans puis théorisées ensuite dans le cadre d'une ingénierie mathématique. L'histoire des techniques au service de l'humanité trace le rôle de tout un chacun dans la vie quotidienne et de grandes idées en émergent. Depuis la révolution industrielle en Europe, les techniques exigent une spécialisation poussée qui limitent la portée des artisans.

 

Recherche par Références

Les sources constituent une masse de données nécessaires à l'éciture et à la présentation des thèmes abordés.

 

Une structuration par références me permet d'accélérer la conception du site. Un livre s'écrit de manière linéaire, habituelle j'ose dire, alors qu'un site Internet se conçoit en évolution sur des bases déconstruites pour lier les fichiers entre eux et tisser en hypertexte les différentes trames multimédias des thèmes à aborder. Pour concevoir le site, je m'impose de n'utiliser, comme références, que les cours, les revues, les livres, les dictionnaires et autres encyclopédies qui se trouvent sur les étagères de ma bibliothèque. Comme pour un sportif, c'est une discipline comportementale. Alors bien sûr je passe beaucoup de temps à lire, à traiter un sujet sans le terminer à y réfléchir, puis passer à un autre, puis le reprendre des mois plus tard ou traiter plusieurs sujets à la fois...

 

C'est pourquoi un classement ordonné des références est important pour travailler dans de bonnes conditions.

 

  • Lexique
  • Biographies
  • MySQL
  • Bibliographie
  • Images JPG
  • Sons MP3
  • Vidéos FLV
  • Texte PDF

 

L'objectif de ce Lexique est de proposer des définitions adaptées au contexte étudié. Dans ce lexique je privilégie d'emblée une approche philologique. La philologie étudie l'évolution historique et sociologique d'une terminologie dans une langue propre ou par comparaison avec d'autres. Pour cela j'utilise plusieurs dictionnaires et des traités socio-philosophiques issus des différentes civilisations abordées.
Ce n'est pas un lexique scientifique, il en existe partout sur le web... C'est un lexique interdisciplinaire qui étudie (avec autant d'intérêt) les sciences cosmologiques et les sciences noologiques dans le sens de A-M. Ampère. Par le terme interdisciplinarité, j'entends la méthode initiée par E. Morin pour approcher la connaissance et donc pour comprendre le monde. Pour la pensée psychologique et intrinsèquement liée aux limites et à l'évolution de l'individu, j'envisage le « supramental » explicité par Aurobindo.

  • Dictionnaires et Encyclopédies ;
  • Traités socio-philosophiques.

 

Classement des biographies du site par ordre alphabétique.

 

J'ai associé une base de données (gestion MySQL) au site pour classer les fiches successivement crées.

Soit des fiches chronologiques, soit des fiches thématiques liées à la table de la base de donnée en liaison avec un jeu d'enregistrement en PHP pour le langage machine des serveurs. Egalement un BackOffice pour permettre à tous (avec des accès réservés/sécurisés) de créer des Actualités (directement depuis Internet) également strucutrée en PHP.

 

 

La bibliographie concerne le classement de tous les livres de ma bibliothèque.

 

 

Contenu 3
Contenu 4
Contenu 5
Contenu 6

 

A propos du site Internet